Nous communiquerons régulièrement sur ce site pour vous donner les infos certifiées sincères et véritable. Nous n’accepterons pas qu’elles soient détournés. Vous pouvez également nous retrouver sur notre page FACEBOOK et sur TWITTER @casetaspau


MARDII 22 NOVEMBRE 2016:


Une pensée pour les restos du coeur qui ouvrent leur campagne aujourd'hui. Nous sommes toujours à la recherche d'une salle dans l'agglomération de pau pour organiser la soirée "Un foulard pour les restos" à leur profit. Merci de relayer l'information.


LUNDI 14 NOVEMBRE 2016:


Suite au week-end tragique qui a marqué l'édition des Casetas de pau de 2015, nous avons fait (à nouveau) un courrier à Mr Bayrou, Maire de Pau. Voilà son contenu:

Pau le 23/11/2015

Monsieur Le Maire,

Je me permets par la présente vous écrire en ma qualité de président de l’association Bien Vivre en Béarn.

Nous n’avons pas, à ce jour, reçu de réponse de votre part à notre précédent courrier du 1/09/2015.
Nous avons bien compris au travers du courrier qui nous a été adressé par Mr Lacoste le 29 octobre dernier, que la ville de Pau ne souhaitait pas donner de subvention à notre association.

Toutefois, Les Casetas de Pau ont bien eu lieu les 13 et 14 novembre dernier, week-end marqué en France par les attentats de Paris. La préfecture n’ayant pas donné d’ordre de fermeture et après consultation avec les services compétents, nous avons maintenu à contre cœur la soirée du samedi. En effet, le mot d’ordre général en France était qu’il ne fallait ni céder à la panique, ni au terrorisme. Ce maintien a été moralement difficile pour nous, du fait des évènements dramatiques et du choc que nous subissions tous.
Bien sur, comme partout en France, la soirée a été désertée par le public, ce qui est tout à fait normal.

Quelques jours sont passés et nous avons dû, pour notre part, faire le bilan financier de l’évènement. Vous comprendrez aisément qu’il est catastrophique. Si la fréquentation traditionnelle les samedis des autres éditions tournaient aux alentours de 3000 personnes, nous avons reçu 500 personnes ce soir là, soit 80% de moins de fréquentation.

Vous comprendrais bien que pour notre association, ceci entraine de lourdes pertes et une situation financière compliquée.

Nous revenons donc vers vous pour solliciter cette fois une subvention exceptionnelle qui nous permettra de combler ces pertes dont nous ne pouvons tenus pour responsables.

Il va de soit, que cette aide pourra nous aider à faire perdurer cet évènement. Nous vous proposons même de la rembourser au fil des prochaines éditions.


Je me tiens à votre disposition pour tout rendez-vous avec vous ou vos services, en espérant pouvoir compter sur votre solidarité.

Dans l’attente de votre retour, veuillez agréer, Mr Le Maire, l’expression de mes salutations distinguées.

Eric Dellat
Président

 A CE JOUR, 1 AN APRES, NOUS N'AVONS TOUJOURS PAS EU DE REPONSE.

NDLR: Nous avons été contacté par plusieurs associations oeuvrant dans des secteurs différents qui nous ont exprimés leur "écoeurement" par rapport à la différence de traitement dont elles se sentaient victimes. Pour notre part, n'ayant toujours eu pas eu le moindre signe de nos élus, qui pourtant se sont précipités aux casetas pendant la campagne des municipales, nous continueront nos publications, quitte à déborder sur des sujets qui nous concernent de plus loin ... Dans le prochain communiqué, nous vous raconterons ce qu'il s'est passé lors de cette visite de campagne municipale. Ne manquez pas ce chapitre, il va vous donner un autre éclairage sur ... à suivre.

VENDREDI 11 NOVEMBRE 2016:


Il y a un an, le vendredi 13 novembre 2015 était donné le coup d'envoi de la 5ème édition des Casetas de Pau. Nous ne le savions pas encore mais ce serait la dernière. Tout le monde se souvient de ce week-end tragique. Nous l'avons vécu de plein fouet et en direct ! Alors que la soirée battait son plein, les nouvelles sont tombées, via les iphones, confuses, incroyables et nous avons vu la panique laisser place à la fête sur le site. Incrédules, abattus, organisateurs, public, artistes, tout le monde est resté sous le choc. Le samedi la question de l'ouverture s'est posée, et sans rentrer dans les détails, après plusieurs consultations avec les autorités, les casetas sont restées ouvertes. Non pas pour faire la fête, personne n'ayant le cœur à cela, mais par hommage, par esprit de résistance, comme beaucoup d’événements l'ont fait ce week-end là. Nous n'avons même pas réalisé à ce moment là, que cela entraînerait de grave difficultés financières pour le festival et notre association.
En ce jour, un an après, nos pensées vont à toutes les victimes et à leurs familles.
L'association Bien Vivre en Béarn.


MERCREDI 2 NOVEMBRE 2016:


Nous mettrons régulièrement en ligne les faits et documents qui se sont déroulés depuis le moment où notre association a décidé d’organiser LES CASETAS DE PAU.

Nous avons décidé de publier ces éléments, car nous voyons fleurir sur les réseaux sociaux des commentaires mensongers, postés par certains commentateurs qui mélangent tout, se disant « tout savoir » , et qui finalement nuisent à la réalité des faits.

Nous tenons à remercier tous ceux qui nous soutiennent, notamment d’autres associations confrontées au même problème. A toutes et tous, nous vous appelons à vous fédérer et à nous rejoindre. Chaque association représentant des bénévoles, leur famille et leurs amis, cela peut faire à l’arrivée des milliers de personnes souhaitant un traitement associatif équitable, tenant compte des goûts et des cultures de chacun, sans préférence, ni discrimination. Puisqu’on parle de culture, nous invitons nos élus à revoir le film « Le goût des autres ». Les Casetas ont d’ailleurs toujours fait passer, au travers du festif, un message d’échange culturel et de solidarité auprès des populations locales.

Nous allons reprendre les faits chronologiquement. Lorsque notre association a appris que l’organisateur historique des CASETAS ne souhaitait plus les produire, nous lui avons demandé non seulement l’autorisation de reprendre l’évènement (les « Casetas de Pau » étant concept et une marque déposée) mais également de nous accompagner dans sa réalisation, comme il le fait pour d’autres évènements et d’autres clients.

Notre association, comme la plupart des associations produisant des évènements sur Pau, a alors fait une demande de subvention par la voie traditionnelle (formulaire à remplir, documents à fournir …).
Ce dossier a alors reçu un traitement rocambolesque. Dans un premier temps, le dossier a été déposé pour la commission « animation » le 25 juin 2015. N'ayant pas de nouvelles, nous avons pris contact avec la mairie le 9 juillet, pour apprendre que le dossier était parti à la commission "culture".L’évènement n’étant pas considéré culturel, ni comme animation de ville, ce dossier aurait été transmis à la commission « tourisme et commerce ». Là encore, il nous a été indiqué, que les Casetas n’avaient rien à voir avec le tourisme et le commerce. Soit, ca se comprend. On nous a donc aiguillés vers l’agglomération, en nous indiquant qu’un tel évènement les concernait, las casetas de Pau attirant un public bien au delà de la ville de Pau. (Nous profitons de récit pour remercier les employés des services que nous avons eu lors des contacts téléphoniques pour leur gentillesse, leur humour, et les petits messages sympas pour les casetas).

Toutes ces réponses nous ont donc été données par téléphone lorsque nous nous inquiétions de l’avancement du dossier.
Pour finir, n’ayant pas d’interlocuteur « élu » aux animations et donc aux subventions pour ces animations, nous avons fait un courrier à Mr Francois Bayrou, Maire de Pau, le 1er septembre 2015. Voilà ce courrier. Nous vous en conseillons une lecture attentive.




Vous pouvez télécharger la version PDF ici.

Voilà la réponse qui nous a été faite par Mr Le Maire :
PAS DE REPONSE DIRECTE donc PAS DE REPONSE A NOS ARGUMENTS donc PAS DE DEBAT NI D’ECHANGE POSSIBLE … no comment

Nous avons reçu 2 mois plus tard la réponse de Mr Lacoste (quelques jours avant l’évènement). Toujours aucune réponse sur le fond aux arguments que nous mettions au débat. Refuser la discussion et le débat … encore no comment .

A quelques jours de l’évènement, nous avons fini par recevoir un courrier nous donnant un accord pour le prêt de matériel que nous avions sollicité plusieurs mois auparavant, et qui était déjà mis en place pour les éditions précédentes, et par les municipalités précédentes.

Dans quelques jours, un nouveau communiqué avec de nouveaux documents pour bien comprendre ce qu'il se passe dans ce "dossier" comme on dit dans les milieux autorisés ...

L'association BIEN VIVRE EN BEARN


MERCREDI 26 OCTOBRE 2016:


Les Casetas de Pau étant annulées cette année, l’opération « UN FOULARD POUR LES RESTOS » ne pourra pas être effectuée.
L’association BIEN VIVRE EN BEARN souhaite que l’arrêt des Casetas ne marque pas l’arrêt de la solidarité l’hiver approchant.
Nous recherchons donc une municipalité ayant assez de cœur pour nous prêter une salle dans laquelle nous pourrons organiser la dernière soirée « UN FOULARD POUR LES RESTOS ».
Il nous reste plusieurs centaines de foulards (qui avaient été généreusement financés par la CAFPI) à distribuer : UN FOULARD = 1 EURO = L’entrée pour la soirée.
Nous recherchons également des bénévoles ET des artistes, DJ ..etc.. souhaitant se joindre à cette action.
Nous remercions donc toutes les âmes généreuses qui pourront nous apporter cet ultime soutien.

L’association BIEN VIVRE EN BEARN.

LUNDI 24 OCTOBRE 2016: 

Les Casetas de Pau n’auront pas (plus) lieu … du moins à Pau. Nous communiquerons régulièrement sur ce site pour vous donner les infos « non détournées », certifiées sincères et véritable. Nous n’accepterons pas qu’elles soient détournés.
L’’édition 2015, qui a eu lieu les 13 et 14 novembre, a été marquée par les attentats de Paris du 13 novembre. Nous avons été de ce fait victime de la désaffection compréhensible du public (comme cela a été le cas pour toutes les manifestations ce w-e là en France). De plus certains restaurateurs présents sur cette manifestation n’ont toujours pas à ce jour pu nous régler la location de leur stand. Nous nous sommes dont retrouvés dans une situation financière compliquée. Malgré cela, le montant des sommes qui nous sont dues correspondent pratiquement aux factures qu’il nous reste à payer. Donc, sans ces dramatiques évènements, la situation aurait été équilibrée et ceci sans aucun apport d’argent public.

Nous avions demandé une petite subvention à la ville. Elle nous a été refusée. Nous souhaitions simplement un coup de pouce pour faire perdurer ces Casetas qui au fil des ans étaient devenues une grande fête populaire à Pau et qui commençaient à être connus en tant que festival bien au-delà de nos frontières béarnaises. C’est ca aussi « PAU PAYS DE BEARN ».
De plus, les casetas avaient à cœur de faire perdurer l’action caritative pour les restos du cœur de pau au travers l’opération « un foulard pour les restos ».

Afin qu’il n’y ait pas de malentendu, nous ne souhaitions pas une subvention fixe, mais modulable pour nous sécuriser. En effet, l’évènement étant payant (ne payent que ceux qui y viennent), nous souhaitions un accord de partenariat avec la ville et le parc des expositions. Le principe était simple, si une année l’évènement était déficitaire, une aide substantielle nous serait accordée, s’il était bénéficiaire, aucune aide ne serait accordée et même mieux, l’aide précédente serait remboursée.

Par principe, nous ne comprenons pas pourquoi certains évènements sont hautement subventionnés et d’autres pas du tout (et nous ne sommes pas les seuls dans ce cas).

Pour être précis et juste, la ville nous a apporté un soutien en matériel (scène, tables, barrières) comme elle le fait pour toute manifestation, et le parc des expositions de Pau, nous a fait une remise sur la facture de location du hall. Nous les en remercions mais nous continuons à penser qu’il aurait fallu un engagement plus grand axé sur un vrai partenariat. Nous rappelons que nous ne sommes qu'une association loi 1901.

Nous vous donnerons des informations via ce site sur lequel nous publierons régulièrement.

L'association BIEN VIVRE EN BEARN